« le sentiment de notre existence dépend pour une bonne part du regard que les autres portent sur nous : aussi peut-on qualifier de non humaine l’expérience de qui a vécu des jours où l’homme a été un objet aux yeux de l’homme »

Primo Levi, Si c’est un homme, 1947

Paroles de victimes

photo victime"La liberté c'est fin de l'esclavage, c'est la fin du désespoir, c'est la fin de la souffrance".
Jeune femme nigériane tout juste sortie de son réseau.

"Aujourd'hui, j'ai un pied sous terre et un pied au dessus du sol, je suis entre la vie et la mort".
Femme d'origine roumaine exploitée par sa propre famille entre la Roumanie, l'Italie et la France.

« ça fait 11 ans que je suis en France maintenant donc j’ai oublié des choses de mon pays et je me sens aussi étrangère ici… »
Jeune femme clivée entre la France où elle a un petit garçon placé en famille d’accueil et le Nigéria où elle a dû confier sa fille aînée à sa mère pour assumer le rôle paternel et faire vivre la famille.

 

photo victime"Je suis une femme qui a échappé à la mort et à la guerre, mais je suis une femme qui n'a pas besoin de se marier pour avoir ce qu'elle veut une femme doit se battre pour son indépendance".
Jeune femme congolaise qui, après avoir survécu au traumatisme de la guerre, s'est échappée d'un réseau de prostitution.

"J'ai la tête dans les nuages et pas sur les épaules, j'ai besoin d'une pause."
Jeune femme nigériane à son arrivée au foyer.

« être étranger ça se passe dans la tête si tu veux te sentir comme les autres tu peux ».
« Être étranger c’est un grand mot ; comme si tu étais évadé dans la nature, papiers ou pas tu ne te sens pas chez toi mais il faut faire l’effort de s’adapter, tu ne peux pas faire ce que tu veux »
Jeune femme camerounaise qui s’est retrouvée dans une situation de Traite par l’intermédiaire de sa mère

 

Nos coordonnées

 logo foyer AFJ

logo telephone 07 60 73 26 26
logo maison

Siège social (Adresse administrative) :
MDCA - AFJ Boîte 99
20 rue Edouard Pailleron
75019 PARIS

logo courrier Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Aider une victime

Vous avez rencontré/identifié une victime de la Traite à des fins d’exploitation sexuelle ou vous pensez qu’une personne est peut-être dans cette situation,
Vous êtes un professionnel du social, de la santé ou du juridique, vous êtes un bénévole ou un particulier,
Vous avez besoin d’un conseil, d’une écoute ou de trouver un moyen pour protéger une victime qui demande de l’aide pour sortir d’un réseau de prostitution.
Contactez nous par mail ou par téléphone entre 10h et 20h

Financer un programme

photomosaique